Comment choisir la chauffe aromatique d’un tonneau ?

Pourquoi élever son vin en fûts de chêne neufs ?
octobre 25, 2017
D’où provient le chêne de vos tonneaux ?
novembre 8, 2017

Le choix de la seconde chauffe des tonneaux est un point crucial dans l’élevage d’un vin. On l’appelle “chauffe du tonneau aromatique” ou “bousinage”. Elle s’oppose à la chauffe du tonneau réalisée pour le cintrage, lors de l’assemblage de la barrique.

Les vignerons et les oenologues effectuent de multiples ajustements, année après année selon les millésimes et leurs objectifs. Choisir la chauffe d’un fût de chêne est un art en perpétuel mouvement.

La chauffe des tonneaux dépend du vin et du vigneron

La chauffe dépend du goût et de la structure recherchés, mais aussi des cépages utilisés, ainsi que des conditions générales de vinification. Un vin blanc ne réagira évidemment pas comme un vin rouge. Et de façon plus pointue, un chardonnay n’aura pas les mêmes exigences, selon qu’il provienne d’Afrique du Sud ou de Chablis.

En tant que tonneliers, nous travaillons donc main dans la main avec votre domaine, pour répondre à vos besoins spécifiques et vous partager notre expertise. Chaque cas est particulier : la fabrication d’un grand vin ne suit pas de recette aussi précise que celle d’un soda.

La chauffe des tonneaux : un secret de tonnelier

Au-delà du bois et de tout le savoir-faire mis en oeuvre dans la fabrication d’une barrique, la chauffe du tonneau touche au “secret de fabrication”. C’est sur ce point précis que le tonnelier peut aider et apporter une touche unique.

Nos artisans s’appuient sur leur expérience passée mais aussi sur leur ressenti à l’oeil, au toucher et au nez. Comme pour le vin qu’il s’apprête à recevoir, le tonneau a une vérité olfactive qui met tous les sens en éveil.

N’hésitez pas à nous contacter pour en discuter plus précisément.

Comments are closed.