Quelle sont les différentes contenances d’un tonneau en chêne ?

Quelle différence entre un tonneau, un fût et une barrique ?
novembre 8, 2017
Quels sont les tailles de fûts proposés par notre Tonnellerie Cavin ?
novembre 8, 2017

En France, il y a eu autant de contenances de fûts que de régions. D’une vallée à l’autre, le standard pouvait changer. La mesure gardait parfois le même nom mais changeait de grandeur.

Pour la petite histoire, voici ce qu’écrivait Fernand Braudel dans L’Identité Française(Arthaud-Flammarion, p.28) :

Cette diversité extravagante des mesures était le cauchemar des administrations. “Pourrait-on donner aux fûts de vin une seule et même contenance ?”, demandait-on à l’intendant du Poitou, en 1684. Idée absurde, répond-il, en citant aussitôt une multitude étourdissante de “tonneaux” dont les appellations et contenances varient de localité en localité, et s’utilisent concurremment, sans compter les tonneaux du Berry, du Limousin, du Bordelais et d’ailleurs, présents sur les marchés poitevins. L’unité, ce serait la quadrature du cercle.

Aujourd’hui encore, une feuillette de Chablis contiendra 132 litres tandis qu’à Mâcon, ce sera 112… Ces variations reflètent la mosaïque des cultures françaises et européennes, dont le tonneau est issu.

Le standard est néanmoins devenu la “pièce” qui correspond à 228 litres en Bourgogne et 225 litres à Bordeaux. Cette unité peut se diviser et donner des tonneaux plus petits.

En Bourgogne, on aura ainsi :

  • Ratio ¼ : Le quartaut, 57 L
  • Ratio ½ : La feuillette, 114 ou 132 L
  • Ratio 1 : La pièce, 228 L
  • Ratio 2 : La queue, 456 L

Comments are closed.