Tonnellerie pour Champagne : quel fût de chêne choisir ?

De quand date le premier tonneau ?
juin 28, 2018
Combien y a-t-il de tonnelleries en France ?
juin 28, 2018

Notre tonnellerie étant située aux portes de la Champagne, dans le nord de la Bourgogne, nous sommes naturellement exposés aux demandes de vignerons champenois qui souhaitent vinifier des cuvées de Champagne en fût de chêne ou barrique.

Champagne en fût de chêne : choisir un grain de bois très fin

Nous recommandons aux vignerons de Champagne de toujours utiliser un bois de chêne au grain très fin, avec une chauffe aromatique du tonneau (ou bousinage) très délicate qui respectera la finesse de leur vin. Notre gamme de barriques Cavin Aphrodite convient tout à fait à un tel usage.

Le bois de ces tonneaux provient à 100% du terroir Châtillonnais, une forêt voisine de la Champagne qui produit d’excellents chênes pour la tonnellerie. Grâce au sol et au climat, cette matière première offre une grande finesse aromatique, sans pour autant imposer les traits parfois trop sévères des forêts plus froides et septentrionales.

La tonnellerie de Champagne : une longue tradition

Historiquement, notez que la tonnellerie en tant qu’art a beaucoup participé à la renommée du vin de champagne, notamment au travers de la folle histoire du tonneau monstre de Mercier. Pour construire cette énorme barrique de champagne d’une contenance de 160 000 litres, il fallut abattre 150 chênes.

En 1889, ce foudre fut acheminé depuis Épernay en Champagne, jusqu’à Paris, pour l’exposition universelle. Pour ce faire, il fallut trainer le tonneau énorme avec 24 boeufs. En approchant la capitale, certains immeubles furent rabotés pour laisser passer ce chef d’oeuvre de la tonnellerie.

Si vous êtes champenois et que vous souhaitez battre ce record, n’hésitez pas à prendre contact avec notre tonnellerie et nous nous ferons un plaisir de relever le défi 😉

Comments are closed.